• fr
  • nl
  • en
  • de
   
 

Recherche rapide

+ de critères


video Valdelesse

Diaporama

Road book « Villages de caractère » RoMaNa - 9 circuits pédestresCarte Promenades de RochefortRAVeL Jemelle-Rochefort - HouyetCelles, un des « Plus Beaux Villages de Wallonie »Brasserie de la LesseParc des RochesBrasserie de la LesseCentre du Rail et de la PierreRoadbook pédestre Val de Lesse - 9  Circuits villages & paysagesPlaine de Jeux - Parc des RochesDomaine des Grottes de Han:  Parc AnimalierExplore Val de Lesse - Circuits vélo - GPS




Produits du terroir

Trappistes de Rochefort 

CURVATA, RESURGO

Toute une histoire...


Nous sommes en 1230, Gilles de Walcourt, seigneur de Rochefort, acquiert le terrain de Saint-Rémy. Ce dernier fait don de cette terre à une communauté de femmes pieuses, rattachée à l’ordre cistercien. Le monastère, le Secours-Notre-Dame, est alors érigé, à un kilomètre et demi en aval du village de Falen. Les religieuses y resteront pendant plus de deux siècles, jusqu’en 1464, lorsqu’on décide de les déplacer à Felipré, près de Givet. Le monastère est ensuite investit par une nouvelle communauté, masculine cette fois, qui tend de plus en plus à désigner les lieux sous le nom de Saint-Rémy.

Les nouveaux venus s’appliquent à consolider le domaine et à compléter les biens légués par les moniales. Cependant, leur relative tranquillité est sur le point de vaciller. D’abord en 1568, lorsque les calvinistes dévastent l’abbaye, puis au siècle suivant, lors de la grande misère provoquée en partie par les épidémies de peste mais surtout par le retour en force de la guerre et des brigandages.

Les moines ne sont pas au bout de leur peine, les signes avant-coureurs du renversement de l’Ancien Régime se faisant de plus en plus alarmant, ils se voient obligés de chercher une protection auprès du pape, ils y parviennent en obtenant une bulle de sécularisation. Les moines troquent ensuite leur chasuble cistercienne et deviennent chanoines réguliers. Mais en 1791, ils sont dispersés par la Révolution française et en 1805, le domaine tombe aux mains des laïcs.


Le commissaire républicain Louis-Joseph Poncelet démolit l’église ainsi qu’une partie des bâtiments du domaine dont il récupère les matériaux pour construire des immeubles à Rochefort.

La bâtisse passe ensuite par les mains de trois propriétaires successifs avant d’être rachetée en 1887 par l’abbé Victor Seny qui projette d’y faire revenir une communauté religieuse. Peu de temps s’écoule avant que les moines de la communauté cistercienne d’Achel dans le Limbourg, brasseurs depuis 50 ans, ne s’installent dans l’abbaye.

Ils apporteront à Rochefort tout leur savoir-faire en matière de production de bière trappiste. Notons toutefois, que les archives font état d’une activité brassicole dans l’abbaye dès 1595.

La production de bière trappiste reste quasi-familiale jusqu’en 1952, cette année-là, de gros investissements change la donne, en permettant d’améliorer à la fois la qualité de bière produite et d’en augmenter la quantité.
Dès lors, le travail brassicole devient l’activité principale de l’abbaye, il s’agit de sa plus importante source de revenus. Dans les années 1970, l’équipement de la brasserie est une nouvelle fois renouvelé et modernisé.

Le 29 décembre 2010, en fin d’après-midi, les bâtiments prennent feu. L’incendie est déclenché par une déficience des générateurs électriques installés dans le but de pallier les problèmes électriques provoqués par les abondantes chutes de neige. Les flammes ravagent quatre corps de bâtiments, détruisant ainsi 1 200 m2 de toiture. Par chance, ni la bibliothèque ni la brasserie ne sont touchées.

Les trappistes de Rochefort


L’abbaye de Rochefort produit trois bières trappistes :

  • La trappiste dix : d’un brun intense, sa mousse est compacte. Elle a un goût fruité très prononcé à l’arôme de figue. Il s’agit d’une bière onctueuse en bouche. Alcool : 12 %.
  • La trappiste huit : plus ocre, son éventail d’arômes est plus large, plus fruité et plus sec que la précédente. Alcool : 9,5 %. 
  • La trappiste six : son arôme épicé et terreux lui confère un goût fruité intense. Alcool: 7,5 %. Attention : cette bière n'est brassée qu’occasionnellement.
     

Ce qui rend les trois trappistes de Rochefort si uniques, c’est avant tout, la qualité de l’eau de source de l’abbaye (la source de Tridaine) mais également la levure spéciale, cultivée au sein du monastère. Vous n’en saurez pas davantage sur sa fabrication, la recette est jalousement conservée par ses artisans !

Mais pourquoi la trappiste dix affiche un taux d’alcool de 12 %, celle de huit, un taux de 9,5 % et la dernière de 6, un taux de 7,5 % ? Cette différence s’explique tout simplement par l'utilisation d'une ancienne unité de mesure d'alcool, qui exprimait le centième de la gravité du moût avant fermentation. Les noms sont restés, s’ils rappellent ces anciennes mesures, ils évoquent également un savoir-faire ancien.


Saviez-vous que?

La Trappiste de Rochefort est la plus alcoolisée des onze bières trappistes au monde! Parmi ces dernières, 6 sont belges :  Achel, Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle, Westvleteren,  Engelszell (Autriche), La Trappe et Zundert (Pays-Bas), Spencer (Etats-Unis) et Tre Fontane (Italie).
 

Mais en fait, que signifie cette appellation de bière trappiste ?

Une trappiste ou bière trappiste est une bière brassée au sein même de l'abbaye par ou sous le contrôle des moines trappistes. Ces bières trappistes sont généralement de fermentation haute et doivent être brassées dans le respect des critères définis par l'Association Trappiste Internationale si elles veulent pouvoir arborer le logo « Authentic Trappist Product », délivré par cette association privée.

En plus d’être fabriqués sur le site ou à proximité du monastère, par des moines ou sous leur contrôle, les bières trappistes, pour être reconnues comme telles doivent également servir une œuvre à caractère « social » ou non lucratif.

A ce propos, certaines bières, d’inspiration trappiste, mais qui ne répondaient pas à l’ensemble des critères, ont été commercialisées sous ce nom jusqu’en 1962, année où un procès a mis de l’ordre dans ce micmac d’appellations frelatées.
 

Désormais, vous pourrez donc faire la différence entre une bière trappiste et une bière d’abbaye, c’est-à-dire de type fabrication « trappiste » comme la Leffe ou la Grimbergen.


La source de la Tridaine


On remonte ses origines à 1892, à l’époque, la source était un puits somme toute assez banal ; les habitants venaient s’approvisionner ici en eau quand ils n’avaient pas de puits privé. Sa position en hauteur par rapport à la ville et à l'abbaye, à 211 mètres d’altitude, permet à la distribution d'eau de se faire de manière entièrement gravitaire, sans pompe ni moteur.


Cette précieuse source permet non seulement d’alimenter la ville en eau potable mais également de fabriquer la bière trappiste dont les vertus médicinales ne sont plus à démontrer !
 

Infos pratiques

  • Une fois arrivés à l’Abbaye de Saint-Rémy, vous pouvez laisser votre véhicule sur le parking libre d’accès mais pas celui avec la grille.
  • L’accès à l’abbaye et à la carrière est interdit, l’accès à l’église durant les offices (voir plus bas) est toutefois permis.
  • La brasserie du monastère ne se visite pas, vous pouvez néanmoins déguster la trappiste dans de nombreux établissements de la ville. Vous y trouverez également d’autres bières locales, comme la Malagne, la Blonde de Han, les bières de la nouvelle Brasserie de la Lesse à Éprave mais aussi une cuisine du terroir, notamment à base de trappiste, sans oublier les différents fromages de Rochefort, la liqueur de la Grusalle, etc.

Messes

Nous rappelons donc que l'abbaye ne se visite PAS, vous pouvez toutefois assister aux messes célébrées à l'église:

  • Eucharistie : dimanche et jours fériés à 11h00. En semaine à 07h00.
  • Vêpres : tous les jours à 17h15
  • Complies : tous les jours à 19h10

 

 


RECETTES : cliquez ici pour quelques délicieuses recettes à base de Trappiste et d'autres bières locales!


 

Avec notre application gratuite “Explore Val de Lesse” vous pouvez télécharger des dizaines de circuits gps (pédestres, cyclo, VTT…) mais aussi de l’information sur la région (Où dormir ? Où manger? Visiter,...). Cette application très pratique est disponible gratuitement sur Apple Store et Google Play Store.
Pour une belle balade autour de Rochefort, vous pouvez notamment télécharger : 

  • Auto : Patrimoine : abbayes, églises et chapelles - Rochefort 
  • Circuit auto : Histoires, Ruïnes et Châteaux -  Rochefort 
  • Circuit auto - Nature - Pierres du pays - Rochefort
  • Moto : Le Circuit des Pierres - Rochefort
  • Nature - Promenade de la Résurgence d'Eprave - Rochefort 
  • Nature - Circuit vélo à la découverte de Rochefort et des villages d'Eprave, Lessive & Villers 
  • Havrenne - Roadbook villages & paysages
  • ...

 

Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy

Rue de l'Abbaye, 8
5580 - Rochefort [Rochefort]

 Contact :
- [Rochefort]
T. +32(0)84/22.01.47
F. +32(0)84/22.06.86
FORFAIT :
DEFINE A DEFINIR! :
Du : 0000-00-00
Au : 0000-00-00
OUV_DATE :
FERM_DATE :
OUV_DATE2 :
FERM_DATE2 :
OUV_HEURE1 :
FERM_HEURE1 :
OUV_HEURE2 :
FERM_HEURE2 :
ARRIVEE_DEPART :
FERMETURE :
FERMETURE2 :
FERM_JOUR :
FERM_PERIODE :
Capacité :
Surface :

Chambres :

Capacité terrasse :
Capacité restaurant :
Latitude : 50.198208
Longitude : 5.226850
Type :
:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

:
- €

Jour de fermeture :
Période de fermeture :




Trappistes de Rochefort







Partager

Nos ressources


Follow Us






Le ciel du Val de Lesse

Rochefort [ 18-10-2017 - 18:59 ]